AccueilPlan du siteSommaire PIPFSommaire Pratique

Des ceintures de comportement

    aux couleurs de reconnaissance

Danielle Jasmin, Chantiers no.39, février 88

Notes préliminaires:

Les ceintures de comportement sont un outil de la pédagogie Freinet. Comme tous les outils pédagogiques, ils servent à mettre en œuvre nos croyances, nos valeurs et nos objectifs, il faut se rappeler constamment que les fondements de la PF sont l'expression, la communication, la coopération et le tâtonnement. Bien sûr, tous les pédagogues, quelle que soit leur approche pédagogique, peuvent utiliser n'importe quel outil en l'adaptant. La PF n'a pas le droit exclusif d'utilisation de la correspondance scolaire, du texte libre, du conseil de coopération, des ceintures, etc… cependant, les ceintures de comportement sont, à mon avis, un outil moins inoffensif que les autres. Je suis portée à croire qu'elles pourraient être dangereuses entre les mains d'un fasciste. Pour sa part, Mariel Ducharme nous rappelle l'analogie avec les compétences du serrurier et du cambrioleur: ces deux personnes ont le même talent mais elles s'en servent à des fins opposées. Il en va de même avec l'utilisation qu'on peut faire des ceintures.

Pour en savoir plus sur les ceintures en classe, voir l'article de Marc Audet dans Chantiers 12-13 et les livres suivants:

C. Pochet et F. Oury, "Qui c'est l'conseil?" (Maspero, 1979); René Lafitte, "Une journée dans une classe coopérative" (Syros, 1985).

À la soirée CQEM/Montréal de décembre. Nous avons été reçues à l'école Élan (secteur alternatif de l'école Lanaudière, CECM) par Marie Tétreault assistée de Michèle Lacasse. La soirée était consacrée aux ceintures de comportement, mais nous avons tout de suite été informées qu'à l'école Élan, on parlait maintenant des couleurs de reconnaissance.

Pourquoi "couleur" au lieu de "ceinture" ?

Parce que dans les arts martiaux, les ceintures sont tangibles, réelles. En comportement, elles sont symboliques. Il n'est pas nécessaire de les conserver. On a besoin d'une échelle de… couleurs. À l'école L'Envol (à Laval), on utilise le terme couleurs depuis septembre et ça se passe très bien.

Pourquoi "reconnaissance" au lieu de "comportement" ?

À force de confronter nos idées à l'école, aux rencontres de CQEM, autour d'un café, ça progresse, ça change, ça évolue. Alors, en discutant, on en est venu à dire qu'en attribuant une couleur à un enfant, on le reconnaît à une étape de son développement. D'où le mot reconnaissance.

Les enfants sont-ils tous blancs au départ ?

Dans les arts martiaux, on reçoit sa ceinture blanche en commençant le cours. Aucun pré requis n'est nécessaire. Si nous suivons cette logique, tous les enfants devraient être blancs en entrant dans une classe où l'on utilise les couleurs. À l'école Élan, c'est ce qu'on a fait. Cependant, si l'enfant veut avoir sa couleur jaune, il devra avoir acquis le critère blanc et le critère jaune pour être reconnu jaune dans un thème.

Comment change-t-on de couleur ?

Comme on venait juste d'instaurer le système de couleurs de reconnaissance, on n'avait pas eu le temps d'arrêter la procédure pour les changements de couleurs. Il semblait qu'on s'oreintait vers la demande au conseil. Il y a eu échanges de points de vue sur ce sujet. Selon une personne, la demande au conseil n'est pas très efficace: les conseils sont monopolisés par ces demandes et les enfants voient leurs demandes étudiées au conseil quatre à six semaines après la date inscrite au conseil. Une autre personne a suggéré que seuls les points sur lesquels le prof et l'enfant n'arrivent pas à une entente soient apportés au conseil. Une autre prof organise des dîners avec les enfants qui ont demandé un changement de couleurs et c'est en petit groupe que se fait l'entente pour chacun. Il semble aussi que dans certaines classes on puisse demander un changement seulement aux fins d'étapes, avant la remise des bulletins.

Portrait de classe

À l'école Élan, on installera dans chaque classe un tableau où l'on identifie la couleur de chaque enfant dans chacun des thèmes, ceci à l'aide d'une gommette. Lorsqu'un enfant changera de couleur, on apposera la nouvelle gommette à côté de la précédente pour que l'enfant visualise sa progression.

Y a-t-il des droits ou des privilèges associés aux couleurs ?

On sait que dans certaines classes où les couleurs sont utilisées, il y a des droits ou privilèges associés aux couleurs. Par exemple, les enfants "orange" peuvent exercer un métier qui nécessite d'aller en dehors de la classe tandis que les "bleus" peuvent circuler dans l'école sans permission.

À l'école Élan, on n'a pas encore eu le temps de se pencher sur cette question. Cependant, on fait l'hypothèse que la motivation interne à changer sera suffisante parce que l'enfant réalise que la vie est plus agréable ainsi quand on vit en société. Une personne présente nous a rappelé qu'en France, les ceintures ont été utilisées à l'origine pour aider des enfants désorganisés. C'était comme une béquille. Les enfants autonomes n'étaient pas motivés par les ceintures, ils n'en avaient pas besoin pour progresser. Le débat reste ouvert…

Y a-t-il des inconvénients à cette nouvelle grille ?

On ne le sait pas encore bien sûr car on commence seulement à l'utiliser. Mais déjà on se pose les questions suivantes:

Sera-t-il possible d'observer de façon juste tant de critères ?

Autonomie
N. On peut me faire confiance, je me conduis comme une personne responsable sur qui on peut compter
M. Je garde la même attitude quand l'enseignante est absente (autre adulte que l'enseignante)
B. Je garde la même attitude quand l'enseignante est occupée
V. Je sais référer à une aide extérieure si je suis en panne
O. J'essaie de trouver des solutions efficaces à mes problèmes
J. J'ai parfois besoin de l'adulte
B. J'ai besoin de l'adulte régulièrement

Travail
N. Je suis capable de travailler tout(e) seule(e), toute une journée, sans aide, sans déranger. J'intègre le plan comme outil de travail
M. Je sais trouver du travail de façon autonome; je planifie, je m'organise et m'évalue à l'aide du plan
B. J'utilise mon plan régulièrement
V. Je respecte les échéances; je termine ce qui est commencé; j'organise mon travail dans ce plan
O. Je sais travailler individuellement; je comprends le plan
J. Je travaille de temps en temps individuellement
B. Je me mets au travail sur demande

Responsabilité
N. Je prends l'initiative de faire quelque chose d'utile pour le groupe
M. Je suggère d'enlever ou d'ajouter des responsabilités s'il y a lieu
B. Si quelqu'un oublie sa responsabilité, je la lui rappelle
V. Je remplis régulièrement et bien les responsabilités que j'ai prises
O. Je sais ranger mon matériel; je sais voir ce qu'il y a à faire pour que la classe soit en ordre; je range même si ce n'est pas moi qui a utilisé ce qui traîne
J. Je garde mon matériel en bon état; je présente des travaux bien faits
B. J'ai mon matériel et je le renouvelle au besoin; je sais être responsable d'une tâche

Circulation
N. Je sais trouver des solutions efficaces aux problèmes de circulation
M. Je peux marrainer ou parrainer quelqu'un en circulation
B. Je suis capable de prévenir doucement une personne qui dérange
V. Je me déplace sans problème dans l'école
O. Je circule en classe sans déranger
J. Je sais rester à ma place en temps opportun
B. Je suis capable de rester assis sans faire de bruit aux moments collectifs

Équipes/réunions
N. Je suis un(e) bon(ne) animateur(trice) sans l'aide de l'adulte
M. Plusieurs fois, j'ai été capable de diriger une équipe de travail et j'ai su faire un bon travail avec mon équipe sans gêner les autres; je laisse parler des enfants qui parlent moins souvent que moi et je les aide à se faire comprendre
B. Je suis capable de résumer des opinions et de proposer une orientation; quand je propose un projet je sais penser à ce qu'il faut pour le réaliser
V. Je suis capable de comprendre l'opinion des autres, de l'accepter et de changer la mienne s'il y a lieu; j'apprends à diriger une équipe de travail
O. Je critique et je propose au lieu de me plaindre; je sais travailler en équipe
J. Je parle aux collectifs de façon utile; j'apprends à travailler en équipe
B. Je suis attentif(ve) aux collectifs

Coopération
N. Je suis capable d'enseigner seul(e) quelque chose au groupe
M. Je m'occupe régulièrement d'un enfant qui a des difficultés et je l'aide à grandir en le laissant travailler
B. J'aide souvent les autres; je sais voir quand ils/elles sont en panne
V. J'aide les autres lorqu'ils/elles me le demandent
O. Je partage régulièrement mes idées à la classe
J. Je partage mes idées à plusieurs personnes
B. Je partage mes idées avec peu de personnes

Règles de vie
N. Je respecte toutes les règles de vie
M. Je respecte les règles de vie no.___
B. Je respecte les règles de vie no.___
V. Je respecte les règles de vie no.___
O. Je respecte les règles de vie no.___
J. Je respecte les règles de vie no.___
B. Je connais les règles de vie de l'école et de la classe


Haut de la page